Cultiver sa liberté intérieure | podcast 012

Dernière mise à jour : 9 mai 2021

C'est quand on nous enlève un espace de liberté que l'on se rend compte qu'on l'a perdu, n'est-ce pas ?

> Ecoute l'épisode ici ou via ta plateforme préférée <


La liberté intérieure, c'est la liberté de vouloir une chose et pas une autre, de choisir, de se décider librement, de se déterminer en toute indépendance, par soi-même.


En ces temps très particuliers où notre espace de liberté peu nous paraître tellement restreint, un épisode pour t'inviter à regarder la liberté à l'intérieur de toi.


D'abord, on fait le tour du sujet ... Non exhaustif, si tu le veux bien ;)


Parce que, construire sa liberté intérieure, c'est un possible chemin de toute une vie. L'intention de cet épisode est que tu retiennes que la liberté n'est pas l'absence d'obstacle ou de contraintes mais bien avant tout une construction mentale positive que tu peux t'entrainer à exercer, construire sa capacité à agir et penser par soi-même c'est construire sa liberté intérieure.


1. Liberté par rapport à l'autre :

Cet endroit ou l'on se détache de notre dépendance affective.

Quand on a besoin de l’accord des autres pour s’autoriser à écouter un besoin, nous sommes dépendants de leur opinion.


La dépendance affective est une affection moderne qui touche beaucoup plus de gens qu'ils n'en ont conscience. Cet endroit où , d'une façon ou d'une autre, tu attends de l'autre qu'il te complète, qu'il te répare où qu'il te sauve. Bien sûr qu'il y a un peu de tout ça y compris dans une relation saine. Ca bloque quand ça t'empêche de voler de tes propres ailes, quand toutes tes réponses passent d'abord par la validation de l'autre, etc...


Cet endroit où tu trouves ta place en faisant descendre tes parents de leur pied d'estale et où ensuite va se rejouer les noeuds de cet attachement primaire dans toutes les rencontres de ta vie : amis, amour. Les blessures de l'enfance peuvent amener un cheminement difficile sur ce plan.


La première fois où j'ai le mieux cerner cet endroit de liberté à construire, c'est en lisant pour la première fois la Prophétie des Andes. Le chapitre sur le couple image très bien cela. « Lorsque l'amour naît, les deux individus se donnent de l'énergie sans le savoir, et tous deux se sentent forts et joyeux. C'est le sentiment extraordinairement intense qu'on appelle l'amour. "Malheureusement, quand une personne attend que ce sentiment lui vienne d'une autre, elle se coupe totalement de l'énergie de l'univers et s'en remet de plus en plus à l'énergie qui lui vient de l'autre personne. Mais bientôt, il n'y a plus assez d'énergie à partager, aussi retombent-ils l'un et l'autre dans leurs mécanismes de domination pour essayer de prendre à l'autre l'énergie restante. À ce stade, la lutte pour le pouvoir est inévitable. » le problème trouve son origine dans notre enfance. À cause de la lutte pour l'énergie, nous n'avons pas achevé un important processus psychologique : nous n'avons pas réussi à intégrer notre sexe opposé. jusqu'à ce que nous apprenions à éviter cette situation, nous sommes comme une moitié de cercle. Nous ressemblons à la lettre C. Nous nous montrons très sensibles à un autre cercle incomplet, nous voulons qu'elle se joigne à notre cercle pour le compléter et nous donne l'euphorie et l'énergie que produit une liaison pleine avec l'univers. En réalité, nous n'avons rien fait d'autre que nous relier à une personne qui cherche elle aussi à compléter son cercle."

« Selon Reneau cette dépendance réciproque contient en germe des problèmes qui surgissent immédiatement. » "nous pouvons continuer d'aimer, répondit Karla, mais il nous faut d'abord achever le cercle tout seuls. Nous devons stabiliser notre liaison avec l'univers."


En vrai, ce qui est vrai pour le couple se joue en fait à des niveaux différents dans toutes nos relations : amis, enfants, collègues, ...



2. La liberté face aux restrictions extérieures.

Pour moi, la situation actuelle révèle potentiel 2 écueils de notre liberté :


  • Etre et se sentir libre ne signifie pas être libéré de toutes contraintes. Mais plutôt "savoir faire avec". La première fois que ma psy m'a parlé de cette notion de faire avec, j'avais 20 ans et je n'ai pas compris. J'ai même été révoltée ! Dans ce "faire avec" j'entendais une sorte de résignation et de passivité ! Et je n'avais pas franchi la porte d'une thérapeute pour entendre ça ! ET puis, l'idée a muri et aujourd'hui j'ai compris : faire avec c'est apprendre à faire de la contrainte un jeu pour agrandir sa liberté intérieure.


  • Comprendre ce qui nous limite : le rôle de la peur de la punition. Si tu as des valeurs puissantes, qui s'opposent à des restrictions tu peux vois émerger 2 conséquences personnelles : la révolte ou la liberté ! Je ne te dis pas que les 2 s'opposent. Tu peux même choisir les 2 :)

A tout moment c'est à toi de décider du prix (ou non) de ta liberté. - je parle dans la mesure où celle-ci se noue autour de valeurs fortes et positives hein - pas de la liberté d'aller nuire consciemment à quelqu'un d'autre ;)


Comment on bosse sur soi pour renforcer ou construire sa liberté intérieure ?


1. Recentre-toi sur toi !

Ce n'est pas de l'égoïsme que de prendre soin de soi. Au contraire, au plus tu prendras soin de te nourrir intérieurement au mieux tu seras disponible de façon juste pour l'autre/ les autres.

Ma question pour toi sur ce premier espace de liberté intérieure : de quand date ta dernière escapade avec toi-même ? Toi, un carnet, de la musique, de la marche et de la nature. Offre-toi 24h.


2. Arrête d'avoir peur / de nourrir tes peurs et vis tes émotions !

Ce qui t'enferme, c'est de vouloir contrôler ! C'est ok d'être triste, en colère, pas d'accord et c'est super sain de l'exprimer ! Une émotion véritable dure de quelques secondes à quelques minutes ! Mais souvent on confond les sentiments et les émotions ! Comment faire la différence ? Le sentiment est cette émotion disproportionnée qui se nourrit lui-même car il est en fait un "élastique" qui se rattache à une émotion non exprimée dans ton passé (et parfois même à une collection d'élastique).

Comment on fait pour faire la différence et débloquer ce genre de situation ? Réalise qu'à chaque fois que tu rumines ou chaque fois que tu reviens en boucle sur une situation, tu es en dehors de ton espace de liberté intérieur car en auto-pilote sur un élastique. C'est le moment où l'on s'offre de comprendre qui pilote à l'intérieur de notre cerveau ? Nos croyances limitantes ? La petite fille apeurée ou révoltée en nous ? Quelle histoire se raconte-t-on ?

Nous avons appris à cacher nos émotions pour ne pas mettre les autres mal à l’aise. A force de les enfouir en nous, elles nous pourrissent la vie. Libérez-vous de leur poids. Une émotion est là pour être ressentie, exprimée. Le meilleur moyen est de les écrire : nommez votre émotion, écrivez ce que vous ressentez et pourquoi c’est le cas


3. Se reconnecter à l'instant présent.

Un des outils les plus efficaces (en dehors de la thérapie, c'est bien quand même hein, ne l'oublions pas !) pour moi : Pour ça, pense à utiliser tes 5 sens.


4. Organise-toi !

Un agenda bien utilisé, des routines et des rituels sont un des chemins parmi les plus précieux à expérimenter pour gagner en liberté intérieure ! Profites-en pour questionner les "je dois" et "il faut que" en vérifiant plutôt si "j'ai envie", "je veux" ... Une partie de nos contraintes sont dictées par ... les conventions, le regard des autres, la famille et l'exercice de s'offrir de sortir de l'obligation est toujours précieux à faire ! Ma meilleure question : "est-ce que ça me fait oui ?" ... et parfois, choisir de faire quand même quelque chose qui nous fait non mais qui a de bonnes raisons d'être est aussi une expression consciente de sa liberté ;)




5. Aroma pour travailler sur la construction de sa liberté intérieure :

  • Géranium : l'huile de l'équilibre [intérieur]

  • Cyprès : L'huile du Flow - La libératrice émotionnelle qui te guide donc pour accepter ce qui est - cette huile facilite les transitions, les deuils, les moments de changement.

  • Lemongrass : L'huile de la purification.

  • Petit Grain : l'huile des fondations. Construire tes nouvelles perspectives sur de solides fondations connectées au coeur de ta vérité intérieure.

  • Copaïba : l'huile de la connaissance de soi.


Télécharge gratuitement le mini-guide liberté intérieure et aroma ici :



Envie d'aller plus loin sur le chemin de la santé au naturel ?


>> Le lancement du programme des 12 racines du bien-être :

Découvre un programme santé au naturel unique & complet qui associe un programme virtuel au coeur des 12 points clés pour prendre en main ta santé au naturel + 1 cahier d'exercice [un vrai, en version papier!] pour te faciliter le chemin & le passage à l'action !

> Les 12 racines du bien-être <


Me contacter pour découvrir la qualité Doterra >>> c'est par là !